Comité de défense du VERITABLE CAMEMBERT

 

Déjà en 1909

cliquez sur le logo pour revenir la page d'accueil de l'association

 

ENJEUX ECONOMIQUES

La notion de seuil est en économie, une réalité incourtounable.

Si le seuil de rentabilité est le plus connu,

la notion de seuil de part de marché

n'en est pas moins impérative pour maintenir une notoriété.

Réduire les volumes des productions AOC est suicidaire.

Quand il s'agit d'un fromage aussi connu que le Camembert, c'est inadmissible.

Le Camembert ne doit pas être l'otage de la définition du lait cru.

Il faut savoir défendre un des emblèmes de notre patrimoine

(http://www.inra.fr/la_science_et_vous/partager_nos_ressources/prets_d_expositions/les_recherches_sur_la_qualite_du_fromage)

"Actuellement, si la France des fromages est connue dans le monde pour être particulièrement riche, cest parce que tout en favorisant lamélioration des performances des filières et leur développement intégré sur la base de la maîtrise des procédés supportés par des connaissances scientifiques en continuel renouvellement, elle sintéresse à la protection dun patrimoine qui allie matière première (le lait), artisans de la transformation (les micro-organismes) et technologie (le savoir-faire des hommes)".

Cette déclaration de l'INRA en définit la faisabilité.

 

Les moyens existent ...

A coté des politiques de marques,

il faut redeployer des politiques de produits de références des marchés, liés aux terroirs et aux pratiques traditionnelles de production.

Les chiffres aujourd'hui

Les chiffres du marché sont alarmants pour 2006, avant "la guerre" ... particulièrement pour le Roquefort et pour le Camembert !

Compte tenu des décisions prises, les prévisions pour 2009 correspondent à une baisse de l'ordre de 300 % ... avec 3000 tonnes le marché du Camembert AOC sera confidentiel !

Les mêmes effets sur les autres AOC fromagères sont probables.

Les économies régionales seront durement touchées notamment en Normandie

Redéfinir le lait cru permet de concilier les deux attentes des consommateurs : le goût et la garantie sanitaire. Une enquête réalisée en 2001 par le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (C KIEL) montre que si. pour 80% des personnes interrogées, les avantages perçus des fromages au lait cru sont essentiellement organoleptiques, l'inconvénient majeur reste le risque sanitaire qu'il présente pour un tiers des personnes interrogées.

(extrait du dossier "Avis sur la compatibilité des techniques de microfiltration
avec la production de fromages au lait cru" du CNA - 2002)


Redéfinir le lait cru permet de redévelopper une activité fromagère fermière, une revitalisation du milieu rural ... une renaissance en Normandie.